Dans le contexte actuel de transition vers des mobilités plus durables et respectueuses de l’environnement, la gestion et l’exploitation des données jouent un rôle clé. En effet, les données sont essentielles pour comprendre les enjeux, concevoir des solutions innovantes et évaluer l’impact des actions menées. Cependant, leur potentiel ne peut être pleinement exploité que si elles sont gérées de manière adéquate tout au long de leur parcours, depuis leur création jusqu’à leur utilisation et leur conservation.

C’est dans cette perspective que, au croisement de nos travaux de mobilisation de l’écosystème et de collecte de données en mobilité, nous avons lancé une initiative visant à vulgariser le concept de «parcours de la donnée«. Dans cet article, nous explorerons la théorie du parcours de la donnée, en détaillant ses différentes étapes et les enjeux associés. Nous présenterons également l’outil de vulgarisation et de questionnement en cours de développement par la Fabrique de Mobilités Québec.

Théorie sur le parcours de la donnée

Qu’est-ce que le parcours de la donnée?

Le parcours de la donnée est un concept qui décrit l’ensemble des étapes par lesquelles une donnée passe, depuis sa création jusqu’à son utilisation finale et sa conservation. Ce processus permet de garantir que les données sont gérées de manière optimale, en respectant des normes de qualité, de sécurité et de confidentialité. Le parcours de la donnée se compose généralement des étapes suivantes :

Création: Les données sont générées à partir de sources diverses, telles que des capteurs, des enquêtes, des transactions ou des observations.

Collecte: Les données sont rassemblées et stockées dans des bases de données ou des fichiers, souvent accompagnées de métadonnées descriptives pour faciliter leur identification et leur compréhension.

Traitement: Les données sont nettoyées, formatées et adaptées pour être utilisées dans des analyses ou des applications spécifiques. Cette étape peut inclure la suppression d’erreurs, la conversion de formats ou l’agrégation de données provenant de sources différentes.

Analyse: Les données sont étudiées pour en extraire des informations utiles, des tendances ou des modèles. Cette étape peut impliquer l’utilisation de méthodes statistiques, de visualisations ou d’algorithmes de machine learning.

Conservation et archivage: Les données et leurs métadonnées sont structurées et organisées pour faciliter leur accès et leur réutilisation ultérieure. Cette étape implique également de déterminer la durée de conservation des données et les conditions de leur suppression éventuelle.

Diffusion et valorisation: Les données sont mises à disposition des utilisateurs potentiels, généralement via des plateformes en ligne, des catalogues ou des articles. Les données peuvent être accompagnées d’outils de visualisation et de croisement pour faciliter leur compréhension et leur exploitation.

Réutilisation : Les données sont employées dans de nouveaux contextes, que ce soit pour des analyses supplémentaires, des applications innovantes ou pour alimenter d’autres projets.

Chaque étape de ce parcours nécessite une attention particulière et un ensemble spécifique de compétences pour assurer la qualité, la pertinence et l’exploitabilité des données.

Pour aider à comprendre et à naviguer efficacement à travers ces différentes étapes, la Fabrique des Mobilités Québec a développé un outil de cartographie. Il permet de visualiser le rôle des différents acteurs, leurs responsabilités, les risques et les enjeux, ainsi que les opportunités associées à chaque étape du parcours de la donnée en fonction du cas d’usage spécifique. Cet outil aide également à identifier les points de vigilance et les leviers d’action par acteur pour optimiser la gestion des données. Voici ci-bas le modèle en question, en prenant note que la structure de celui-ci pourrait légèrement varier selon le cas d’utilisation (par exemple, les utilisateurs de données pourraient être distinct des bénéficiaires) :

L’application concrète de cet outil sera présentée dans le deuxième article à ce sujet, mettant en avant l’exemple du cas d’usage du système SIGNALEC.

Outil de vulgarisation et de questionnement

En complément de l’outil de cartographie, la Fabrique des Mobilités Québec développe actuellement un outil de vulgarisation et d’interrogation. Cette ressource a pour objectif de faciliter l’évaluation du niveau de maturité numérique d’une organisation, en se basant sur les différentes étapes du parcours de la donnée. Il comprendra une série de questions pertinentes pour chaque étape, afin d’aider les organisations à réfléchir de manière critique à leur gestion actuelle des données. Cet outil se positionne comme un support précieux pour les organisations dans leur transition numérique, leur permettant d’identifier et de combler les lacunes potentielles dans leurs pratiques de gestion des données.

L’étape suivante de ce projet expérimental sera d’intégrer ces étapes et les questions correspondantes dans un schéma interactif. De plus, des outils, des ressources et des collaborateurs seront proposés pour chaque étape en fonction des réponses aux questions pertinentes.

En conclusion, la gestion du parcours de la donnée est un enjeu crucial dans le développement de solutions innovantes de mobilité urbaine. Il est essentiel de comprendre et d’appréhender ce parcours pour exploiter pleinement le potentiel des données collectées. Le travail de la Fabrique des Mobilités Québec, notamment à travers la création d’outils de cartographie et de vulgarisation, vise à faciliter cette compréhension et à soutenir les organisations dans leur transition numérique.

Article rédigé par Jeremy Laplante

Share This